NOUS CONTACTER

ARTE MARE

Espace Sant’Angelo

Maison des associations

Bureau 202

Rue Sant’ Angelo

20200 Bastia

Tél : 04 95 58 85 50

Port : 06 76 72 13 73

Mail : arte.mare@wanadoo.fr

L’adresse du site a changé également :

www.arte-mare.eu


Statistiques des visites :
291 aujourd'hui
897 hier
1783565 depuis le début
Brèves
Dîners étoilés
samedi 1er octobre

Les rendez-vous gastronomiques d’are Mare (19h30, 20h, 20h 30) Amuse-bouche, plat, dessert, verre de vin 30€.

Réservations au 07 87 76 56 86

 
Le nouveau site du festival
jeudi 21 juillet

http://www.arte-mare.corsica

Vite ! Visitez le nouveau site du festival, plus rock and roll !

 
Les mauvais sujets
samedi 7 mai

PRIX DU LIVRE CORSE.


1768. Bastia retient son souffle. La cité marchande s’est lassée du parfum de la poudre et du bruit des canons. La guerre contrarie le commerce. Un récit mené tambour battant au rythme des aventures militaires et galantes de jeunes gens entraînés par l’accélération de l’histoire. Le deuxième roman de Michèle Corrotti et Philippe Peretti après Petite Italie. Editions Alain Piazzola. Couverture Edith Guidoni.

 
Twitter
lundi 28 septembre
L’actualité du Festival Arte Mare c’est aussi via notre compte Twitter @ArteMare
 
Facebook
dimanche 13 septembre
Découvrez en avant-première la programmation du festival sur la page Facebook Arte Mare récompense cinéma/tv
 
Articles publiés dans cette rubrique
dimanche 13 septembre 2015
Forte, Cortu, Viulente
En partenariat avec Mèches courtes, le magazine du film court méditerranéen et latin. Présenté par laurent Simonpoli, Frédérique Flori et Denis Parent
Cinéma la compétition du court - « MECHES COURTES » - ARTE MARE
Chapo Passiunatu, rumanticu,dolce, inzuccheratu quant’è ch’ella fussi cicculata… da parlà ne da filmone…è po nò, ghjustu un filmettu !
ITALIE
IO NON TI CONOSCO de Stefano Accorsi (2013)
Massimo mène une vie heureuse avec sa magnifique épouse, Viola, et leur fille. Toujours très épris de Viola, il décide de lui faire envoyer un bouquet et se laisse conseiller par le fleuriste. Pourtant, les (...)

lire la suite de l'article