NOUS CONTACTER

ARTE MARE

Espace Sant’Angelo

Maison des associations

Bureau 202

Rue Sant’ Angelo

20200 Bastia

Tél : 04 95 58 85 50

Port : 06 76 72 13 73

Mail : arte.mare@wanadoo.fr

L’adresse du site a changé également :

www.arte-mare.eu


Statistiques des visites :
485 aujourd'hui
1477 hier
1821895 depuis le début
Brèves
Françoise Nyssen ministre de la Culture
mercredi 17 mai
Le festival se réjouit de la nomination de Françoise Nyssen. Une bonne nouvelle pour la Culture...
 
Dîners étoilés
samedi 1er octobre

Les rendez-vous gastronomiques d’are Mare (19h30, 20h, 20h 30) Amuse-bouche, plat, dessert, verre de vin 30€.

Réservations au 07 87 76 56 86

 
Le nouveau site du festival
jeudi 21 juillet

http://www.arte-mare.corsica

Vite ! Visitez le nouveau site du festival, plus rock and roll !

 
Les mauvais sujets
samedi 7 mai

PRIX DU LIVRE CORSE.


1768. Bastia retient son souffle. La cité marchande s’est lassée du parfum de la poudre et du bruit des canons. La guerre contrarie le commerce. Un récit mené tambour battant au rythme des aventures militaires et galantes de jeunes gens entraînés par l’accélération de l’histoire. Le deuxième roman de Michèle Corrotti et Philippe Peretti après Petite Italie. Editions Alain Piazzola. Couverture Edith Guidoni.

 
Twitter
lundi 28 septembre
L’actualité du Festival Arte Mare c’est aussi via notre compte Twitter @ArteMare
 
INTERSTELLAR de CHRISTOPHER NOLAN (2014)
Présentation Françoise Varesi
mercredi 20 juillet 2016

Dans un futur plus ou moins lointain, les bouleversements écologiques ont eu raison des lois gravitationnelles, submergeant la surface terrestre d’un intempestif nuage de poussière .Afin d’éviter que ses concitoyens meurent à petit feu d’asphyxie ou de faim, un scientifique de la NASA a, un projet un peu fou : envoyer des astronautes aux confins de l’univers en quête de planètes capables d’assurer la survie de l’espèce. Il choisit Cooper (Matthew Conaughey), un pilote aguerri reconvertit en agriculteur. Pour donner une chance à ses enfants d’être sauvés, ce dernier accepte de se lancer dans cette mission périlleuse.

Pour cela, il part accompagné de deux autres explorateurs qui sont Brand (Anne Hathaway) et Principal (David Oyelowo) dans un voyage interstellaire ou ils se confrontent aux limites de l’espace-temps.

Ecrit par son frère Jonathan NOLAN et l’astrophysicien Kip S.THORNE spécialisé dans le domaine de la gravitation et de la théorie de la relativité, INTERSTELLAR devait être initialement réalisé par Steven SPIELBERG mais occupé par d’autres projets, Christopher Nolan tente l’aventure spatiale avec ce film ; il va devenir le film de SF le plus attendu de l’année 2014.

La première partie du film qui se déroule sur la Terre, l’atmosphère est saisissante avec ses couleurs froides qui font penser à un climat post apocalyptique .Au moment où Cooper et ses co équipiers partent à la découverte d’une autre galaxie, on se laisse bercer par ces images d’une beauté folle avec des panoramiques magnifiques et des plans à couper le souffle. On perd tous nos repères spatiaux, et on se laisse guider par Endurance et son équipe vers l’inconnu où la parfaite partition de Hans Zimmer laisse suggérer le mystère le plus total, qui est le vide, puis l’inconnu nous berçant parmi les étoiles.

Interstellar se révèle être une odyssée spatiale scientifique, (beaucoup parlent à juste titre d’une comparaison avec 2001, L’odyssée de l’espace de Kubrick, référence écrasante pour cette nouvelle odyssée), d’une générosité impressionnante en forme d’aboutissement des thèmes précieux à Christopher Nolan qui après avoir cogité sur la mémoire (MEMENTO 2000), la magie (LE PRESTIGE 2006), le rêve (INCEPTION 2010) cogite sur un sujet immatériel, le temps : « sur son côté subjectif et illusoire. C’est le méchant de l’histoire. Tout n’est qu’une question de ressenti ; on ne le voit pas et pourtant il nous affecte. On ne peut pas le définir, le mettre en suspens ou voyager dans le temps. Plutôt que d’entrer dans des considérations savantes, je me suis recentré sur la condition humaine… » raconte Nolan dans une interview après la sortie de son film.

INTERSTELLAR est film puissant, sombre, désespéré et émouvant la meilleure rencontre entre la réalité et la fiction, le mix parfait entre le blockbuster et le film d’auteur, ou Christopher Nolan narre sur presque trois heures cette condition humaine autour du bien commun contre le bien personnel, la notion de parentalité et bien sûr ce besoin d’exploration au cours d’un voyage dans l’espace-temps à forte connotation écologique.

 

Répondre à cet article