Brèves
Le nouveau site du festival
mardi 21 mars

http://www.arte-mare.corsica

Vite ! Visitez le nouveau site du festival, plus rock and roll !

 
Dîners étoilés
samedi 1er octobre

Les rendez-vous gastronomiques d’are Mare (19h30, 20h, 20h 30) Amuse-bouche, plat, dessert, verre de vin 30€.

Réservations au 07 87 76 56 86

 
Les mauvais sujets
samedi 7 mai

PRIX DU LIVRE CORSE.


1768. Bastia retient son souffle. La cité marchande s’est lassée du parfum de la poudre et du bruit des canons. La guerre contrarie le commerce. Un récit mené tambour battant au rythme des aventures militaires et galantes de jeunes gens entraînés par l’accélération de l’histoire. Le deuxième roman de Michèle Corrotti et Philippe Peretti après Petite Italie. Editions Alain Piazzola. Couverture Edith Guidoni.

 
Twitter
lundi 28 septembre
L’actualité du Festival Arte Mare c’est aussi via notre compte Twitter @ArteMare
 
Facebook
dimanche 13 septembre
Découvrez en avant-première la programmation du festival sur la page Facebook Arte Mare récompense cinéma/tv
 
Estomago
samedi 27 octobre 2012

L’histoire

Encore une fable surprenante et savoureuse. Dans la vie, il y a ceux qui mangent et ceux qui sont mangés. Raimundo Nonato occupe la meilleure place : celle du Chef. Tout juste débarqué en ville sans le sou, il trouve un job dans un restaurant sans prétention. Malgré son air bête, il apprend vite à faire les meilleurs « coxinhas » du quartier. Les « coxinhas » de Nonato suffisent à séduire Iria, une prostituée qui ne sait pas cuisiner mais qui adore manger. Ils entament alors une liaison singulière. Bientôt le propriétaire d’un restaurant italien réputé propose à Nonato de devenir son apprenti et lui révèle tous les secrets d’une cuisine raffinée. Mais le destin conduit Nonato en prison. Pour les détenus et leur chef, Nonato est un don du ciel : les maigres repas se transforment en un festin de plats exotiques. Et si c’était là le véritable talent de Nonato ; flatter le palais des puissants ? Dans le grand restaurant de la vie, même le cuisinier veut manger sa part. Après tout, lui seul connait véritablement les morceaux de choix.

La fiche du film

Date(s) de Sortie(s) : 19 mai 2010

Réalisé par : Marcos Jorge

Pays Italie/Brésil

Format

Distributeur : Bodega Films

Genre : Drame

Durée : 1h52

Avec : João Miguel, Babu Santana, Fabiula Nascimento

LA CRITIQUE LORS DE LA SORTIE EN SALLE DU 19/05/2010

Faire (bien) à manger pour ne pas se faire croquer : telle pourrait être la devise du cuisinier Nonato, antihéros de cette comédie sociale grinçante, où art culinaire et goût du pouvoir sont savoureusement associés. Fraîchement arrivé en ville, Nonato le péquenaud apprend les rudiments de la cuisine dans un snack crasseux et se révèle particulièrement doué. C’est le début d’un périple où il est question de bouffe, de fesses et de sang (pas forcément dans cet ordre, d’ailleurs)... Le cinéaste brésilien développe en parallèle les deux facettes de la vie de son personnage : d’un côté, son ascension dans la hiérarchie culinaire et sa liaison dangereuse avec une prostituée gourmande, de l’autre, son brillant parcours aux fourneaux de la prison où il échoue. Estomago évoque Le Festin de Babette, pour les vertus sociales de la bouffe, et la comédie à l’italienne, pour la truculence. Et comment ne pas songer, devant ce blanc-bec, parti du bas de l’échelle pour se hisser au sommet de la chaîne alimentaire carcérale, à une version cocasse et hédoniste d’Un prophète, de Jacques Audiard ? Même si Nonato choisit une voie apparemment sans danger pour asseoir son pouvoir - les estomacs de ses semblables -, le réalisateur devient féroce, lorsqu’il dénonce une société exclusivement fondée sur les rapports de force. Jusqu’au bout, cette fable tragi-comique se révèle agréablement pimentée.

Mathilde Blottière Télérama

COXINHAS DE GALINHA CROQUETTES DE POULET

POUR 12 CROQUETTES ENVIRON : Huile de maïs 1 poulet de 1,5 kg coupé en huit morceaux 1/2 oignon finement haché 1 gousse d’ail écrasée puis hachée Sel Poivre noir du moulin 250 g de farine de riz 50 cl de lait 100 g de beurre ramolli 3 jaunes d’oeufs extra frais Sel Poivre noir du moulin Quelques gouttes de sauce au

Préparation : Chauffez un peu d’huile dans une sauteuse ou une casserole à fond épais et faites-y dorer les morceaux de poulet sur toutes les faces. Versez 2 verres d’eau, couvrez et laissez cuire doucement pendant 20 à 30 min. Réservez le poulet, en conservant le jus de cuisson. Quand la viande a suffisamment refroidi pour être manipulée, retirez les os et la peau (vous pourrez en faire un bouillon). Détaillez les blancs en douze longues bandes. Hachez finement le reste de la chair et mélangez-la avec l’oignon et l’ail hachés. Salez et poivrez. Réservez. Préparez la pâte : mélangez la farine de riz et le lait, en ajoutant du jus de cuisson du poulet pour obtenir une pâte épaisse. Incorporez le beurre et les jaunes d’œufs afin d’amollir la pâte, puis le poulet haché. Assaisonnez et aromatisez avec un peu de sauce au piment. Divisez la pâte en douze portions égales. Formez les croquettes en enrobant chaque bande de blanc de poulet de pâte et en leur donnant la forme d’une cuisse de poulet. (Certains enfoncent, à la pointe de la pâte, de petits os de poulet ; cela facilite la prise en main.) Roulez les croquettes dans la chapelure. Faites-les frire, par trois ou quatre, dans de l’huile de maïs chauffée à 180°C, jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées. Égouttez sur du papier absorbant et servez chaud.

 

Répondre à cet article
Articles de cette rubrique
  1. Ernest et Célestine
    4 novembre 2012

  2. Bovines
    27 octobre 2012

  3. Delicatessen
    27 octobre 2012

  4. Estomago
    27 octobre 2012

  5. Tampopo
    27 octobre 2012

  6. Le festin de Babette
    6 novembre 2012

  7. La folle ingénue
    28 octobre 2012

  8. Tempête de boulettes géantes
    4 novembre 2012

  9. Les mets, le vin et la médaille
    4 novembre 2012

  10. L’âme des chefs, Corse
    4 novembre 2012

  11. Luc Moullet en trois actes
    4 novembre 2012

  12. Après la bataille
    5 octobre 2012

  13. La parade
    5 octobre 2012

  14. L’attentat
    4 novembre 2012

  15. Héritage
    4 novembre 2012

  16. Wadjda
    4 novembre 2012

  17. Un jour de Chance
    4 novembre 2012

  18. Piazza fontana
    4 novembre 2012

  19. Les chevaux de Dieu
    4 novembre 2012

  20. Tu honoreras ta mère et ta mère
    4 novembre 2012

  21. Trois mondes
    4 novembre 2012

  22. Le Repenti
    4 novembre 2012

  23. Je ne suis pas mort
    4 novembre 2012

  24. Les Voisins de Dieu
    4 novembre 2012

  25. Chabrol, Pollet, Moullet...
    5 novembre 2012

  26. Paris vu par…
    4 novembre 2012

  27. Courts toujours
    4 novembre 2012

  28. Claude Duty, le roi du court métrage
    4 novembre 2012

  29. Trips Jean-André Bertozzi
    4 novembre 2012

  30. Les courts métrages des classes cinéma
    4 novembre 2012

  31. COUPEZ !
    4 novembre 2012

  32. Ghjuvà est mort
    4 novembre 2012

  33. Les mets, le vin et la médaille
    4 novembre 2012

  34. Javier Cercas, le virtuose de l’instant…
    4 novembre 2012

  35. Le jury 2012
    4 octobre 2012

  36. Jerry Monmessin, chef du Pirate
    5 août 2012

  37. Rio, Sex, Comedy
    5 octobre 2012

  38. Le Jury jeune CCAS
    12 septembre 2012

  39. REIKO KRUK, LA MAGICIENNE DE LA MÉTAMORPHOSE
    13 octobre 2012

  40. Michel Ferry
    9 octobre 2012

  41. Paul Alessandrini
    8 août 2012

  42. Samedi 24 novembre, dernier jour du festival
    24 novembre 2012

  43. Anne Marie Cambon, Prix Ulysse du premier roman
    16 octobre 2012

  44. Le palmares du festival Arte Mare 2012
    25 novembre 2012

  45. Trente ans !
    28 novembre 2012

  46. Nabil Ayouch à Bastia
    5 décembre 2012

  47. Anaïs Carpita
    4 novembre 2012

  48. 2012 : Arte Mare se met à table !
    6 novembre 2012