Brèves
Françoise Nyssen ministre de la Culture
mercredi 17 mai
Le festival se réjouit de la nomination de Françoise Nyssen. Une bonne nouvelle pour la Culture...
 
Le nouveau site du festival
mardi 21 mars

http://www.arte-mare.corsica

Vite ! Visitez le nouveau site du festival, plus rock and roll !

 
Dîners étoilés
samedi 1er octobre

Les rendez-vous gastronomiques d’are Mare (19h30, 20h, 20h 30) Amuse-bouche, plat, dessert, verre de vin 30€.

Réservations au 07 87 76 56 86

 
Les mauvais sujets
samedi 7 mai

PRIX DU LIVRE CORSE.


1768. Bastia retient son souffle. La cité marchande s’est lassée du parfum de la poudre et du bruit des canons. La guerre contrarie le commerce. Un récit mené tambour battant au rythme des aventures militaires et galantes de jeunes gens entraînés par l’accélération de l’histoire. Le deuxième roman de Michèle Corrotti et Philippe Peretti après Petite Italie. Editions Alain Piazzola. Couverture Edith Guidoni.

 
Twitter
lundi 28 septembre
L’actualité du Festival Arte Mare c’est aussi via notre compte Twitter @ArteMare
 
Arte Mare dégaine son polar
Sang jaune et Argento
samedi 5 novembre 2011
2 films de Dario Argento, mentor du Giallo

Dario Argento, Grand Maître du Giallo, naît à Rome, en 1940. Il a 30 ans, lorsque son père, producteur, lui offre l’occasion de passer derrière la camera. L’Oiseau au plumage de cristal, premier long métrage donc, pose les jalons de ce qui va devenir un genre en soi, Il Giallo. Traduction littérale : Le Jaune. Ces films sont les rejetons des romans à couverture jaune imprimés sur un papier médiocre qui ont fait fureur en Italie dans les années 50 et 60. L’équivalent du « Noir » français. Argento pimente la sauce policière d’épices gothiques, d’une rasade d’horreur, et arrose le tout de sexe débridé.
Le genre connaît son heure de gloire dans les années 70. Populaire, avant devenir un must cinéphilique.

Dario Argento, filmographie sélective :

- La Terza madre (2007) • Le Sang des innocents (2001) • Le Fantôme de l’opéra (1998) • Le Syndrome de Stendhal (1996) • Trauma (1993) • Phenomena (1985) • Ténèbres (1982) • Inferno (1980) • Suspiria (1977) • Les Frissons de l’angoisse (1975) • Cinq jours de révolution (1973) • 4 mouches de velours gris (1971) • Chat à neuf queues (1971) • Oiseau au plumage de cristal (1970)


Les films de Dario Argento présentés par Arte Mare

L’oiseau au plumage de cristal
(L’Uccello dalle piume di cristallo)
Italie / Allemagne, 1970

La nuit précédant son retour aux États-Unis, Sam Dalmas écrivain américain vivant à Rome, est témoin de l’agression d’une femme par un mystérieux individu vêtu d’un imperméable noir. La femme survit à l’attaque, mais la police confisque son passeport à l’écrivain pour l’empêcher de quitter le pays. Sam est alors hanté par ce qu’il a vu cette nuit-là, persuadé qu’un élément important lui échappe. Il devient la nouvelle cible du mystérieux agresseur.
Avec Tony Musante, Suzy Kendall, Eva Renzi, Enrico Maria Salerno, Umberto Raho…

LES HORAIRES DE PROJECTION

Au Théâtre : Lundi 21 novembre, à 14h15


Le chat à neuf queues
(Il gato a nove code)
Italie, 1971

Le gardien d’un institut spécialisé dans la recherche génétique est assassiné. Le journaliste Carlo Giordani, aidé d’un aveugle, mène l’enquête et découvre que des chercheurs travaillaient sur le facteur X.Y.Y. qui, selon eux, se trouve chez les personnes enclines à la violence et à la criminalité. Une série de meurtres débute.
Avec Karl Malden, James Franciscus, Catherine Spaak, Pier Paolo Capponi…

LES HORAIRES DE PROJECTION

Au Théâtre : Mardi 22 novembre, à 14h15

Ces films seront présentés par Daniel Cohen, directeur du Festival du Film fantastique de Strasbourg.


PLUS SUR...

Dario Argento

Par Jean-Baptiste Thoret des Cahiers du cinéma
Aimer ou ne pas aimer les films d’Argento constitue aujourd’hui le signe de reconnaissance d’une certaine cinéphilie. Depuis son premier film en 1969, L’Oiseau au plumage de cristal, il a principalement œuvré lui-même à l’intérieur d’un genre, le giallo, récit criminel où la violence se teinte de sadisme, et caractérisé par des codes immuables, connus du spectateur qui vient y chercher des sensations fortes et jouir pleinement de sa peur. Mais, loin de rester confinée à l’intérieur de ces frontières, l’œuvre d’Argento, au confluent d’influences multiples, tant de la peinture maniériste, de l’art baroque que des nouvelles vagues européennes, constitue une sorte de synthèse entre la modernité et le cinéma de genre. Cette nouvelle édition augmentée comporte un chapitre supplémentaire sur La Terza Madre, dernier film de Dario Argento. Il y retrouve sa fille Asia, qu’il a déjà dirigé à trois reprises (Trauma, Le Syndrome de Stendhal et Le Fantôme de l’Opéra). Cette dernière incarne Sarah Mandy, une étudiante en art qui, après avoir libéré une puissante sorcière, est témoin d’un meurtre démoniaque.


Retour en haut de page

 

Répondre à cet article
Articles de cette rubrique
  1. Lino Ventura
    1er novembre 2011

  2. Sang jaune et Argento
    5 novembre 2011

  3. Les ganster italo américains dans le cinéma hollywoodien.
    11 novembre 2011

  4. Poupoupidou
    12 novembre 2011

  5. Arte-Mare dégaine son polar
    12 novembre 2011

  6. Suite Noire sur fauteuils rouges…
    12 novembre 2011