Brèves
Le nouveau site du festival
mardi 21 mars

http://www.arte-mare.corsica

Vite ! Visitez le nouveau site du festival, plus rock and roll !

 
Dîners étoilés
samedi 1er octobre

Les rendez-vous gastronomiques d’are Mare (19h30, 20h, 20h 30) Amuse-bouche, plat, dessert, verre de vin 30€.

Réservations au 07 87 76 56 86

 
Les mauvais sujets
samedi 7 mai

PRIX DU LIVRE CORSE.


1768. Bastia retient son souffle. La cité marchande s’est lassée du parfum de la poudre et du bruit des canons. La guerre contrarie le commerce. Un récit mené tambour battant au rythme des aventures militaires et galantes de jeunes gens entraînés par l’accélération de l’histoire. Le deuxième roman de Michèle Corrotti et Philippe Peretti après Petite Italie. Editions Alain Piazzola. Couverture Edith Guidoni.

 
Twitter
lundi 28 septembre
L’actualité du Festival Arte Mare c’est aussi via notre compte Twitter @ArteMare
 
Facebook
dimanche 13 septembre
Découvrez en avant-première la programmation du festival sur la page Facebook Arte Mare récompense cinéma/tv
 
Articles publiés dans cette rubrique
vendredi 23 septembre 2016
Le jury du long
Cinéma Le jury de la compétition du long métrage
Marie Christine Barrault Présidente du jury
Marie-Christine Barrault a joué dans plus de cinquante films, quarante télé­films et quarante pièces de théâtre. En sortant du Conservatoire, elle entame une carrière au théâtre sous la conduite de metteurs en scène exigeants, Jean-Louis Barrault, Maurice Béjart, Roger Planchon, Raymond Rouleau … Eric Rohmer lui offre son premier rôle au cinéma dans Ma nuit chez Maud et elle sera l’inoubliable interprète de Cousin, Cousine de Jean-Charles Tacchella qui lui permet d’être nommée pour l’Oscar de la Meilleure Actrice de (...)

lire la suite de l'article
vendredi 23 septembre 2016
7 films en compétition
Cinéma La compétition
3000 NUITS PALESTINE, 103 min Année 80, à la veille des évènements de Sabra et Chatila. La révolte gronde dans une prison israélienne, où sont détenues des prisonnières politiques palestiniennes. Layal, une jeune institutrice de Naplouse vient d’arriver, condamnée à 8 ans de prison pour un attentat dans lequel elle n’est pas impliquée.
Née à Amman d’un père palestinien et d’une mère américaine, Mai Masri est une documentariste renommée pour son travail pendant et après la guerre civile libanaise (Beirut Diaries, War Generation) ainsi que pendant différents événements du conflit (...)

lire la suite de l'article