NOUS CONTACTER

ARTE MARE

Espace Sant’Angelo

Maison des associations

Bureau 202

Rue Sant’ Angelo

20200 Bastia

Tél : 04 95 58 85 50

Port : 06 76 72 13 73

Mail : arte.mare@wanadoo.fr

L’adresse du site a changé également :

www.arte-mare.eu


Statistiques des visites :
1421 aujourd'hui
1574 hier
1825336 depuis le début
Brèves
Françoise Nyssen ministre de la Culture
mercredi 17 mai
Le festival se réjouit de la nomination de Françoise Nyssen. Une bonne nouvelle pour la Culture...
 
Dîners étoilés
samedi 1er octobre

Les rendez-vous gastronomiques d’are Mare (19h30, 20h, 20h 30) Amuse-bouche, plat, dessert, verre de vin 30€.

Réservations au 07 87 76 56 86

 
Le nouveau site du festival
jeudi 21 juillet

http://www.arte-mare.corsica

Vite ! Visitez le nouveau site du festival, plus rock and roll !

 
Les mauvais sujets
samedi 7 mai

PRIX DU LIVRE CORSE.


1768. Bastia retient son souffle. La cité marchande s’est lassée du parfum de la poudre et du bruit des canons. La guerre contrarie le commerce. Un récit mené tambour battant au rythme des aventures militaires et galantes de jeunes gens entraînés par l’accélération de l’histoire. Le deuxième roman de Michèle Corrotti et Philippe Peretti après Petite Italie. Editions Alain Piazzola. Couverture Edith Guidoni.

 
Twitter
lundi 28 septembre
L’actualité du Festival Arte Mare c’est aussi via notre compte Twitter @ArteMare
 
Articles publiés dans cette rubrique
samedi 2 novembre 2013
Marcumaria
De Julie Perreard
2013, 00h22
Tiré d’un moment emblématique de l’histoire de Corse, « les pendus du Niolu » (fait historique de 1774 où onze patriotes corses sont pendus), et à partir de personnages ayant existé, le film met en scène et en parallèle l’adolescence d’un jeune paysan corse, MARCUMARIA, les mains dans la terre, qui chantonne plus qu’il ne parle et l’adolescence d’un jeune officier français, ALEXANDRE, une sorte de Candide envoyé à la guerre, qui écrit à son père ses impressions sur ce drôle de pays. Ils ne se connaissent ni ne se rencontrent et pourtant traversent au même moment, dans les mêmes lieux, une séquence (...)

lire la suite de l'article
samedi 2 novembre 2013
U POPULU CORSU ESISTE, L’AGHJU VISTU IND’U POSTU !
de Vannina Bernard-Leoni et Julie Perreard
LE PEUPLE CORSE EXISTE, JE L’AI VU À LA TELE !
C’est en errant au Scudo, à travers le fantôme de ce qu’aurait du être la maison de la radio et de la télévision corses au début des années 80 que les deux réalisatrices Julie Perreard et Vannina Bernard-Leoni ont commencé à s’interroger sur la longue et difficile construction des médias audiovisuels en Corse, et en particulier de la télévision. Celle-ci est en effet aussi paradoxale que ce lieu mutant, et éclaire bien le passé récent de la Corse. Ce constat fournira le point de départ de leur quête auprès de quelques-uns de ceux qui ont contribué au (...)

lire la suite de l'article
samedi 2 novembre 2013
Ton endroit
D’Anaïs Versini
France, 2013, 00h22
Lélia, Une jeune fille de 19 ans visite la maison de retraite dans laquelle Jean, son grand-père doit être placé. Le lendemain, au moment de l’amener elle décide de prendre une direction différente. Pendant deux jours, ils vont parcourir ensemble les routes de Corse dans un voyage improvisé...
La fiche film
Scénario : Anaïs Versini
Image : Adrien Raybaud
Montage : Laetitia Herbain
Une coproduction G.R.E.C/IUT de Corte
Avec : Henri Graziani, Anaïs (...)

lire la suite de l'article
samedi 2 novembre 2013
Lingua viva
De Santa Simonpietri et Michel Houdayer
2013, 0h52
“La première fois que j’ai écrit un texte en corse, c’était pour une jeune fille, c’était pour faire une déclaration d’amour" Le film, écrit et réalisé par Santa Simonpietri et Michel Houdayer, s’ouvre sur ces mots venus du cœur.
Comme de nombreuses langues dans le monde, la langue corse est en voie de disparition.
Pourtant les Corses y sont viscéralement attachés. Pour tenter de comprendre ce paradoxe, les réalisateurs ont rencontré des hommes et des femmes qui se livrent, parlent de leur relation intime à la langue, de leur inquiétude de la voir disparaître. “Imaginer une Corse sans sa (...)

lire la suite de l'article
samedi 2 novembre 2013
Desperate Jail Man
Synopsis :
Un homme se trouve confronté à des situations qu’il ne comprend pas. Il est devant une porte à laquelle il frappe parce qu’il ne sait pas quoi faire d’autre, confronté à un lieu qu’il ne connaît pas. Un homme lui ouvre… Commence alors une lente descente dans l’absurde… Pour se sortir de là, il prend le parti d’obtempérer aux ordres que l’on lui donne, ordres qui le conduisent à passer d’une situation absurde à une autre situation absurde. Tout cela ressemble de plus en plus à un rêve, ou plutôt à un cauchemar. Heureusement, c’était bien un rêve dont il se réveillera. Hélas pour lui ce réveil le (...)

lire la suite de l'article
samedi 26 octobre 2013
La terre brûlée
Julien Meynet
France, 2013, 0h30
Dans les montagnes corses, vers la fin du 18ème siècle, les troupes françaises traquent les derniers foyers d’insurrection nationaliste. Au milieu de ces combats, une jeune lavandière vivant avec ses parents dans une maison isolée voit son existence basculer le jour où elle décide de venir en aide à un homme blessé.
Fin 2009, après 3 années d’études de montage en Belgique à l’INSAS, Julien Meynet a commencé l’écriture de La Terre Brûlée, film pour lequel il a fini par revenir vivre en Corse. C’est son premier scénario, et son premier film. En tant que spectateur il a toujours apprécié les (...)

lire la suite de l'article
dimanche 4 novembre 2012
Le secret de Zia Maria
L’histoire
Ecoutons la réalisatrice Isabelle Balducchi : « Un soir de février 2009, je m’arrête dans une station service de la sortie d’Ajaccio. Le moteur de ma voiture se noie. Un article d’une revue historique dans le coin librairie attire mon attention. Intitulé Zia Maria de Castifao, il raconte l’histoire d’une femme qui avait hébergé pendant la guerre 39-45 un fugitif juif. En fait , Zia Maria est mon arrière-grand-mère et cette histoire est celle de son secret dévoilé dans cet article. Cet article qui devient le point de départ de ce film, ce film comme une quête, à la recherche, à travers (...)

lire la suite de l'article