NOUS CONTACTER

ARTE MARE

Espace Sant’Angelo

Maison des associations

Bureau 202

Rue Sant’ Angelo

20200 Bastia

Tél : 04 95 58 85 50

Port : 06 76 72 13 73

Mail : arte.mare@wanadoo.fr

L’adresse du site a changé également :

www.arte-mare.eu


Statistiques des visites :
511 aujourd'hui
1359 hier
1778794 depuis le début
Brèves
Dîners étoilés
samedi 1er octobre

Les rendez-vous gastronomiques d’are Mare (19h30, 20h, 20h 30) Amuse-bouche, plat, dessert, verre de vin 30€.

Réservations au 07 87 76 56 86

 
Le nouveau site du festival
jeudi 21 juillet

http://www.arte-mare.corsica

Vite ! Visitez le nouveau site du festival, plus rock and roll !

 
Les mauvais sujets
samedi 7 mai

PRIX DU LIVRE CORSE.


1768. Bastia retient son souffle. La cité marchande s’est lassée du parfum de la poudre et du bruit des canons. La guerre contrarie le commerce. Un récit mené tambour battant au rythme des aventures militaires et galantes de jeunes gens entraînés par l’accélération de l’histoire. Le deuxième roman de Michèle Corrotti et Philippe Peretti après Petite Italie. Editions Alain Piazzola. Couverture Edith Guidoni.

 
Twitter
lundi 28 septembre
L’actualité du Festival Arte Mare c’est aussi via notre compte Twitter @ArteMare
 
Facebook
dimanche 13 septembre
Découvrez en avant-première la programmation du festival sur la page Facebook Arte Mare récompense cinéma/tv
 
Articles publiés dans cette rubrique
samedi 2 novembre 2013
A dangerous method
De David Cronenberg
Canada, 2011, 1h39
Zurich, 1904. Carl Jung, 29 ans, psychiatre, est au début de sa carrière. S’inspirant des travaux de Sigmund Freud, il tente le traitement expérimental connu sous le nom de psychanalyse sur la belle Sabina Spielrein, âgée de 18 ans, jeune Russe cultivée, diagnostiquée « hystérique ». Il la soigne avec succès en pratiquant la méthode basée uniquement sur la discussion. Le succès est tel que la patiente devient son assistante.
C’est le début d’une liaison dangereuse dont les conséquences vont être inattendues. C’est aussi le début d’un désaccord entre Jung et son maître Freud qui est (...)

lire la suite de l'article
samedi 2 novembre 2013
Cause toujours !
Jeanne Labrune
France, 2004, 01h27
Mon premier est une mite (exaspérante) Mon second est un muet (énigmatique) Mon troisième est une maison (inquiétante) Mon tout est un film, en forme de fantaisie sur le soupçon et sur son contraire : la confiance. Cusì dice Jeanne Labrune quand’ella parla di u so filmi, cu scappe è induvinelle…
Jacinthe a bien du mal à se débarrasser des mites qui envahissent sa cuisine. Son amie Léa, fascinée par un muet à qui on invente mille personnalités, décide de le suivre à la campagne. Ne la voyant pas revenir, ses amis, également intrigués, partent à sa recherche.
Présidente du jury d’Arte (...)

lire la suite de l'article
samedi 2 novembre 2013
Du vent dans mes mollets
de Carine Tardieu
France, 2011, 1h26
Rachel, que sa mère appelle « pois chiche », est une petite fille de 9 ans des années 80. Elle vit dans une famille juive aux multiples interdits. Prise en sandwich entre des parents qui la gavent d’amour et de boulettes, elle compte les minutes qui la séparent de la liberté. A la rentrée des classes, Rachel se lie avec Valérie l’intrépide qui va l’entraîner dans les aventures où la gaîté et l’insouciance voisinent avec la cruauté des jeux de l’enfance. La rencontre des parents de Rachel avec la mère célibataire de Valérie va leur faire prendre conscience de leurs frustrations. Une (...)

lire la suite de l'article
samedi 2 novembre 2013
Le septième ciel
De Benoît Jacquot
France, 1997, 1h31
Les amours de Mathilde et de Nico, son mari. Ils s’aiment, se perdent, se retrouvent. Mathilde est en proie à la déprime et à la cleptomanie, « En ce moment, je suis pas bien ». Son mari, chirurgien, s’interroge sur les raisons de cette crise. Elle rencontre alors un hypnotiseur, mi-mage, mi-analyste qui la prend en thérapie. « Vous voyez un écran. Et sur cet écran, vous voyez des images... » Les séances ont sur elle un effet très, trop…positif, ce qui ne manque pas d’inquiéter Nicolas.
Benoît Jacquot, qui signe ici le scénario avec Jérôme Beaujour, met en scène la psychanalyse de façon (...)

lire la suite de l'article
samedi 2 novembre 2013
CHERCHEZ HORTENSE
de Pascal Bonitzer
CHERCHEZ HORTENSE (France) 1H40
Un couple sans histoire qui s’enlise dans la routine. Damien est professeur de civilisation chinoise, Iva met en scène au théâtre. Ils ont un fils Noé. Le mari doit aider une certaine Zorica en situation irrégulière, sa femme lui demande de solliciter son père, Conseiller d’Etat avec qui il entretient une relation distante…La mission est hasardeuse et bouleversante Ce film pleinement de Pascal Bonitzer réunit avec efficacité Jean-Pierre BACRI (César du meilleur Acteur), Isabelle CARRE, Claude RICH (César du Meilleur Second Rôle).
Pascal Bonitzer, critique et théoricien (...)

lire la suite de l'article
samedi 2 novembre 2013
Pas de printemps pour Marnie
De Alfred Hitchcock
États-Unis, 1964, 2h00
Mark Rutland sait qu’à chaque nouvel emploi Marnie Edgar déleste ses employeurs. Intrigué par son comportement et attiré par sa fascinante beauté, il l’engage tout de même comme secrétaire-comptable dans sa maison d’édition. Un jour, la jeune femme s’enfuit avec la caisse. Mark s’aperçoit du vol et donne le choix à Marnie entre le mariage ou la dénonciation à la police.
La fiche du film
Scénario : Jay Presson Allen Image : Robert Burks Montage : George Tomasini Musique : Bernard Herrmann Production : Universal Pictures Distributeur : Universal Pictures Avec : Tipi Hedren, Sean (...)

lire la suite de l'article
samedi 2 novembre 2013
EL
Luis Buñuel
Mexique, 1952, 1h32
Au cours de la messe du Jeudi Saint, Francesco, riche propriétaire foncier et catholique pratiquant, tombe amoureux de Gloria. Celle-ci est fiancée à Raoul, jeune ingénieur qu’il avait quelque peu perdu de vue. Fort habilement, Francesco invite le couple à une réception et réussit à séduire Gloria. Il l’épouse.
Él, Tourments, est un film mexicain réalisé par Luis Buñuel, sorti en 1953. Un film sans meurtre mais avec un suspens hitchcockien. Lacan le résumait ainsi : "Du coup de foudre au fou de coudre." L’amour fou des surréalistes est pris au piège d’un délire paranoïaque et (...)

lire la suite de l'article
samedi 2 novembre 2013
Freud, passions secrètes
De John Huston
251 mots OK
États-Unis, 1962, 1h58
Entre 1885 et 1890, le jeune Sigmund Freud a découvert des techniques d’analyse psychanalytique révolutionnaires, pourtant rejetées par la communauté scientifique Viennois. Pendant un séjour en France, il découvre en effet les vertus curatives de l’hypnose sur les symptômes névrotiques. Il va chercher à améliorer la méthode et s’aventurera plus profond encore dans l’inconscient de ses patients. Mais Cecily Koethner, ancienne patiente d’un collègue, touchée par un mal physique et psychique depuis la mort de son père, va s’avérer réfractaire à la technique de (...)

lire la suite de l'article
vendredi 1er novembre 2013
Harvey
De Henry Koster
États-Unis, 1950, 1h40
Elwood est un gentil jeune homme qui embarrasse son entourage : il a un ami imaginaire, un lapin géant se prénommant Harvey. On décide de l’emmener dans un hôpital psychiatrique, mais Harvey est-il vraiment imaginaire ?
« J’ai consacré ma vie à des broutilles alors que des miracles étaient adossés à des réverbères ». C’est l’aveu troublant du psychiatre troublé par l’irruption dans sa vie et dans sa clinique du meilleur ami de son patient, un lapin géant. Résultat : Elwood Dowd ne lui fait pas pitié mais envie. Oui, soyons fous, et attentifs aux réverbères puisque dans leur halo de (...)

lire la suite de l'article