NOUS CONTACTER

ARTE MARE

Espace Sant’Angelo

Maison des associations

Bureau 202

Rue Sant’ Angelo

20200 Bastia

Tél : 04 95 58 85 50

Port : 06 76 72 13 73

Mail : arte.mare@wanadoo.fr

L’adresse du site a changé également :

www.arte-mare.eu


Statistiques des visites :
1485 aujourd'hui
1813 hier
1873461 depuis le début
Brèves
Françoise Nyssen ministre de la Culture
mercredi 17 mai
Le festival se réjouit de la nomination de Françoise Nyssen. Une bonne nouvelle pour la Culture...
 
Dîners étoilés
samedi 1er octobre

Les rendez-vous gastronomiques d’are Mare (19h30, 20h, 20h 30) Amuse-bouche, plat, dessert, verre de vin 30€.

Réservations au 07 87 76 56 86

 
Le nouveau site du festival
jeudi 21 juillet

http://www.arte-mare.corsica

Vite ! Visitez le nouveau site du festival, plus rock and roll !

 
Les mauvais sujets
samedi 7 mai

PRIX DU LIVRE CORSE.


1768. Bastia retient son souffle. La cité marchande s’est lassée du parfum de la poudre et du bruit des canons. La guerre contrarie le commerce. Un récit mené tambour battant au rythme des aventures militaires et galantes de jeunes gens entraînés par l’accélération de l’histoire. Le deuxième roman de Michèle Corrotti et Philippe Peretti après Petite Italie. Editions Alain Piazzola. Couverture Edith Guidoni.

 
Twitter
lundi 28 septembre
L’actualité du Festival Arte Mare c’est aussi via notre compte Twitter @ArteMare
 
Lingua viva
De Santa Simonpietri et Michel Houdayer
samedi 2 novembre 2013

2013, 0h52

“La première fois que j’ai écrit un texte en corse, c’était pour une jeune fille, c’était pour faire une déclaration d’amour" Le film, écrit et réalisé par Santa Simonpietri et Michel Houdayer, s’ouvre sur ces mots venus du cœur.

Comme de nombreuses langues dans le monde, la langue corse est en voie de disparition.

Pourtant les Corses y sont viscéralement attachés. Pour tenter de comprendre ce paradoxe, les réalisateurs ont rencontré des hommes et des femmes qui se livrent, parlent de leur relation intime à la langue, de leur inquiétude de la voir disparaître. “Imaginer une Corse sans sa langue est une chose difficile. C’est une souffrance et une angoisse“ donne le ton du film.

Des portraits croisés, des personnages différents dans leur approche mais unis par la prise de conscience d’un malaise comme l’exprime Marcu Biancarelli : “Mon idée quand j’écris sur la société corse est d’illustrer ce qui peut arriver à l’humanité car la Corse n’est rien d’autre qu’un morceau de l’humanité“. Les corses se mobilisent, réfléchissent à des solutions pour la pérennité de la langue et sa transmission aux futures générations.

A l’image “d’une minuscule clé qui ouvre cent portes“, la langue corse est définie comme un atout, comme une langue qui permet de communiquer avec des millions de personnes appartenant au bassin linguistique des langues romanes. Une manière aussi de parler de l’évolution du corse dans la société moderne.

La fiche film

Scénario : Santa Simonpietri et Michel Houdayer Image : Montage : Musique : Production : Antoine Gannac – GB PROD Distributeur : Distributeur France : Avec : François Alfonsi, Jean-Marie Arrighi, Marcu Biancarelli, François Buteau, Rinatu Coti, Petru-Paulu de Casabianca, Pierre Gambini, Marceddu Jureczek, Michel Leccia, Christophe Limongi, Sonia Moretti, Jean-Paul Poletti, Diana Saliceti.

 

Répondre à cet article
Articles de cette rubrique
  1. Le secret de Zia Maria
    4 novembre 2012

  2. La terre brûlée
    26 octobre 2013

  3. Desperate Jail Man
    2 novembre 2013

  4. Lingua viva
    2 novembre 2013

  5. Ton endroit
    2 novembre 2013

  6. U POPULU CORSU ESISTE, L’AGHJU VISTU IND’U POSTU !
    2 novembre 2013

  7. Marcumaria
    2 novembre 2013