NOUS CONTACTER

ARTE MARE

Espace Sant’Angelo

Maison des associations

Bureau 202

Rue Sant’ Angelo

20200 Bastia

Tél : 04 95 58 85 50

Port : 06 76 72 13 73

Mail : arte.mare@wanadoo.fr

L’adresse du site a changé également :

www.arte-mare.eu


Statistiques des visites :
485 aujourd'hui
1477 hier
1821895 depuis le début
Brèves
Françoise Nyssen ministre de la Culture
mercredi 17 mai
Le festival se réjouit de la nomination de Françoise Nyssen. Une bonne nouvelle pour la Culture...
 
Dîners étoilés
samedi 1er octobre

Les rendez-vous gastronomiques d’are Mare (19h30, 20h, 20h 30) Amuse-bouche, plat, dessert, verre de vin 30€.

Réservations au 07 87 76 56 86

 
Le nouveau site du festival
jeudi 21 juillet

http://www.arte-mare.corsica

Vite ! Visitez le nouveau site du festival, plus rock and roll !

 
Les mauvais sujets
samedi 7 mai

PRIX DU LIVRE CORSE.


1768. Bastia retient son souffle. La cité marchande s’est lassée du parfum de la poudre et du bruit des canons. La guerre contrarie le commerce. Un récit mené tambour battant au rythme des aventures militaires et galantes de jeunes gens entraînés par l’accélération de l’histoire. Le deuxième roman de Michèle Corrotti et Philippe Peretti après Petite Italie. Editions Alain Piazzola. Couverture Edith Guidoni.

 
Twitter
lundi 28 septembre
L’actualité du Festival Arte Mare c’est aussi via notre compte Twitter @ArteMare
 
Lulu, femme nue
De Solveig Anspach
lundi 28 octobre 2013

Clôture

France, 2013, 1h30

À la suite d’un entretien d’embauche qui se passe mal, Lulu décide de ne pas rentrer chez elle et part en laissant son mari et ses trois enfants. Elle n’a rien prémédité, ça se passe très simplement. Elle s’octroie quelques jours de liberté, seule, sur la côte, sans autre projet que d’en profiter pleinement et sans culpabilité. En chemin, elle va croiser des gens qui sont, eux aussi, au bord du monde : un drôle d’oiseau couvé par ses frères, une vieille qui s’ennuie à mourir et une employée harcelée par sa patronne… Trois rencontres décisives qui vont aider Lulu à retrouver une ancienne connaissance qu’elle a perdue de vue : elle-même. En effet, il n’est pas nécessaire de se déshabiller pour se mettre à nu. La vérité est dévoilement. D’après la bande dessinée d’Étienne Davodeau

Après des études de philosophie et de psychologie clinique à Paris, Sólveig Anspach intègre la Femis, section réalisation, première promotion, dont elle obtient le diplôme en 1989. « Mon père américain né à Berlin de mère roumaine et de père allemand, débarque finalement en Normandie, reste en France s’inscrit aux Beaux-Arts où il rencontre ma mère islandaise, née à Vestmannaeyjar, qui elle y étudiait l’architecture.... Ils se marient à New-York, puis Mc Carthysme et alors retour à Paris, la rue Vavin, sa Coupole et son Select. Je crois que mes films racontent quelque chose de tout ça, se sentir étranger et chercher en quoi l’autre est finalement proche aussi différent qu’il puisse être. »

Avec Lulu, femme nue, la réalisatrice Sólveig Anspach retrouve Karin Viard, César 2000 de la meilleure actrice dans Haut les cœurs ! Elle dirige également Claude Gensac, grande actrice de théâtre mais également « Ma biche » qui jouait la femme de Louis de Funès dans Les gendarmes. « Oui elle dit : j’en ai marre d’être vieille. On l’avait écrit, mais au moment où elle le dit on a eu des frissons. J’ai pensé à mes parents, et ça veut dire aussi que la vie est courte, et qu’il faut vivre maintenant et pas demain. Elle lui transmet le fait qu’elle doit prendre sa vie en main. »

La fiche du film

Scénario : Solveig Anspach et Jean-Luc Gaget Image : Isabelle Razavet Montage : Anne Riegel Production : Arturo Mio Distributeur : Le Pacte Avec : Karine Viard, Bouli Lanners, Nina Meurisse, Pascal Demolon, Philippe Rebbot, Marie Payen, Corine Masiero, Solène Rigot, Patrick Ligardes, Vincent Londez, Thomas Blanchard

 

Répondre à cet article
Articles de cette rubrique
  1. Lulu, femme nue
    28 octobre 2013

  2. Henri
    4 novembre 2013