Brèves
Le nouveau site du festival
mardi 21 mars

http://www.arte-mare.corsica

Vite ! Visitez le nouveau site du festival, plus rock and roll !

 
Dîners étoilés
samedi 1er octobre

Les rendez-vous gastronomiques d’Arte Mare (19h30, 20h30) Amuse-bouche, plat, dessert, verre de vin 30€.

Réservations au 06 76 31 93 69

ou en cas de nécessité

04 95 58 85 50

arte.mare@wanadoo.fr

 
Twitter
lundi 28 septembre
L’actualité du Festival Arte Mare c’est aussi via notre compte Twitter @ArteMare
 
Facebook
dimanche 13 septembre
Découvrez en avant-première la programmation du festival sur la page Facebook Arte Mare récompense cinéma/tv
 
Arte Mare remercie ses partenaires
samedi 2 novembre

Ville de Bastia

Collectivité Territoriale de Corse

Conseil Général de la Haute Corse

Agence du Tourisme de la Corse

Outil Culturel et Technique de la CTC

Office du Tourisme de Bastia et de son agglomération, la CAB

AIR FRANCE

CCAS

Caisse des Dépôts et Consignations

AIR CORSICA

France 3 Corse Via Stella

France Bleu Frequenza Mora

La médiathèque de Castagniccia Mare Monti

Arte France

L’ODARC

Agence Negroni Bastia

Communauté de commune des Cinque Pieve

Communauté de commune du Cap Corse

Communauté de commune du Nebbiu

Communauté de commune de la Conca d’Or

Communauté de commune du Sud Corse

Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien

CDC

CCI de Bastia

CCAS-CMCAS de Corse

MGEN

Negroni voyages

Caisse des Dépôts et Consignations

OSCARO.COM

LA SOCIETE GENERALE

Centre culturel L’Alb’Oru

Le Théâtre municipal de Bastia

Les bibliothèques municipales de Bastia et la bibliothèque patrimoniale

France 3 Corse Via Stella

France Bleu Frequenza Mora

La médiathèque de Castagniccia Mare Monti

Arte France

Corse Matin

Corse net infos

Demeures Corses

Cuisinella

Les bibliothèques municipales de Bastia et la bibliothèque patrimoniale

L’IRA de Bastia

L’ODARC

Géant Casino

Leroy Merlin

Mercedes-Benz

Gloria Maris-Aquadea

Librairie Album

Union des commerçants

Aéroport de bastia

Consulat du Maroc

Ava Basta

MC4 Distribution

Decipro

Le clos Lucciardi

La route des sens/Stada di i sensu

Best Western Corsica Hôtel Bastia

SOCODIP

Les Vignerons Corsicans

Fromagerie Pierucci

Zilia

Brasserie Pietra - Corsica Cola

L’Atelier de la Noisette

Charcuterie Fontana

La Grappe Joyeuse

Cinémathèque de Corse

Crédit Agricole de la Corse

Corsica Gastronomia

Fromagerie A Filetta

Fromagerie Pierucci

Conserverie de Casatorra

Sica de la Casinca

Sica Sedarc Bellu Sole, Pruneaux de Corse

Boulangerie-Pâtisserie A Finetta (Biguglia)

Voir Festival nos partenaires

 
Bovines
samedi 27 octobre 2012
A partir de 6 ans.

L’histoire

Dans les champs, on les voit, étendues dans l’herbe ou broutant paisiblement. Grosses bêtes placides que l’on croit connaître parce que ce sont des animaux d’élevage. Lions, gorilles, ours captent toute notre attention mais a-t-on jamais vraiment regardé des vaches ? S’est-on demandé ce qu’elles faisaient de leurs journées ? Que font-elles quand un orage passe ? Lorsque le soleil revient ? A quoi pensent-elles lorsqu’elles se tiennent immobiles, semblant contempler le vide ? Tiens, au fait, pensent-elles ? Au rythme de l’animal, au milieu d’un troupeau, "Bovines" raconte la vie des vaches, la vraie. Brouter, ruminer, contempler mais aussi s’émouvoir, meugler sa peine ou tout simplement se délecter d’une pomme...

JPG - 188 ko
bovines-ou-la-vraie-vie-des-vaches

Les vaches, ni bêtes sauvages ni compagnons domestiques, ont un statut incertain. Intrigué par la condition de ces animaux d’élevage, Emmanuel Gras est allé planter sa caméra dans un champ, dont il fait le lieu d’une expérience radicale. Sans musique et sans commentaire, ce documentaire dévoile, sous une forme brute, la vie de ces animaux qui broutent, se lèchent, occupent placidement un espace où l’homme est quasi absent. Ce film nous confronte à une multitude de regards bovins, moins vides qu’on ne le croit.

La fiche du film

Date(s) de Sortie(s) : 22 février 2012

Réalisé par : Emmanuel Gras

Pays France

Format

Distributeur : Happiness Distribution

Genre : Documentaire

Durée : 1h04

Sélections et prix : Cannes 2011 Festival Premiers plans d’Angers, Rooftop (New York), Seoul Green Film Festival, FIDADOC, Festival International du Film Documentaire d’Agadir, Hamburg Film Festival, CPH:DOX Copenhagen International Film Festival, Festival du film scientifique d’Oullins
- Prix spécial du jury et prix du Jury Jeune

Avis critiques :

On a le sentiment de retourner à l’origine. Une terre, vierge, que l’homme n’a pas encore recouverte de parkings et de ronds-points. D’immenses herbivores règnent en maîtres paisibles sur ces étendues vertes luxuriantes. Il faut les voir se déplacer. Des brontosaures. Et ça broute. Ça broute, ça broie, ça malaxe. La violence n’existe pas. Herbivores pacifiques, ces êtres n’ont aucun instinct meurtrier. C’est le meilleur des mondes. Et c’est magnifiquement filmé, comme par un maître flamand. On découvre pour la première fois ces incroyables créatures. On les avait vaguement aperçues sur des cartes postales, ou, en passant, en train. Cela n’avait rien à voir. Il pleut. C’est la nuit. Elles dorment, nous dormons. Nous sommes ces vaches. Et on se lèche, et on broute, encore et encore. Et on s’aime. Nous sommes des vaches. De temps à autre, de petits bipèdes viennent nous asticoter, nous poussant à l’aide de bâtons, nous criant après avec leurs minuscules bouches. Un jour sombre, ils capturent l’une d’entre nous et l’enferment dans une boîte en métal. Ils enlèvent notre soeur, notre amie la plus chère. Elle meugle, paniquée et nous meuglons en retour. Viande. C’est écrit sur la boîte en métal qui s’éloigne en roulant. Nous poursuivons la boîte, mais ils s’en vont. Nous meuglons. Nous sommes très inquiètes. Nous ne comprenons pas du tout. Bovines est un film paisible, burlesque et beau. Avec des protagonistes expressifs et émouvants qui n’ont pas fait le cours Florent. C’est un film métaphysique. Une réflexion sur l’humanité et la nature. Un sac plastique qui vole au-dessus des fleurs devient un Alien. Corps étranger, méduse de mauvais augure, s’introduisant par effraction au paradis. Un veau a peur et nous le comprenons. Nous vivons en harmonie avec la nature. Nous croquons des pommes. Nous sommes Adam et Eve. Nous sommes des vaches.

Olivier BABINET et David DUSA, cinéastes

Il y a tout lieu à penser que les vaches sont moins fascinées par le passage des trains que les spectateurs regardant se dérouler sur l’écran le superbe premier film d’Emmanuel Gras. Plus radical que Le Cheval de Turin (où Bela Tarr avait flanqué deux être humains à côté de son canasson) mais non moins contemplatif, Bovines observe en un peu plus d’une heure sans voix off et autres explications des vaches qui ruminent, broutent, dorment, se déplacent, défèquent, mettent bas, lèchent, malaxent, meuglent et sucent... des pis de vaches !

Au XVIIème siècle, le peintre hollandais Paulus Potter (moins connu que Harry), n’a quasiment peint que des vaches et, comme ses compatriotes, a su se faire paysagiste pour leur donner un cadre de vie. Emmanuel Gras est son digne successeur, sachant observer l’animal, sa force tranquille, sa nonchalance troublante, mais aussi presque tactilement nous faire sentir la nature (il signe lui-même la superbe photographie), la brume du petit matin, la pluie torrentielle qui tombe, les verts pâturages, la chaleur du soleil. Sa caméra, toujours à hauteur de vache, nous faire partager la vie de ces bovins sans recourir au moindre pathétique (elles ne finiront pas, dans le film, à l’abattoir) ni, bien sûr, au si redoutable anthropomorphisme. L’humour n’est pas absent non plus, comme cette poche en plastique incongrue qui vient batifoler dans le pré. Faire coexister ainsi le burlesque et la beauté, n’est ce pas évoquer Buster Keaton, auteur comme par hasard de Ma vache et moi, épris lui aussi, à l’instar de notre cinéaste, de cadrages et de rythmes.

Un article de Michel Ciment dans Positif..

A PROPOS DE EMMANUEL GRAS Après une licence d’Histoire, Emmanuel Gras approche le cinéma en étudiant l’image à l’ENS Louis Lumière. À la fin de ses études, il part en tant que coopérant cinéma au Centre Culturel Français de Beyrouth et commence à travailler comme chef opérateur sur des documentaires qui l’entraînent dans tout le Proche-Orient. Revenu en France, il se concentre sur la réalisation de ses propres projets, documentaires et fictions, tout en continuant à travailler l’image sur les films des autres. Bovines est son premier long-métrage documentaire. SOUDAIN SES MAINS - Fiction - 30mn Prix France 2 au Festival Européen du film court de Brest 2008 TWEETY LOVELY SUPERSTA R - Documentaire - 18mn Grand Prix du court-métrage documentaire au festival de Belfort Entrevues 2005 Grand Prix, Prix du jury étudiant, prix du public au Festival Docencourt, Lyon 2006 Prix de la presse – Mention spéciale du jury : French films at Monofaktur, Munich 2006 UNE PETITE NOTE D’HUMANITE - Fiction - 17mn Grand Prix – Prix du du public – Prix Ciné-Cinéma au festival Travelling, Rennes 2004 Nomination aux Lutins du Court-Metrage 2005 LA MOTIVATION ! - Documentaire - 26mn Mention spéciale Jury au Festival d’Aubagne 2003 Prix de l’Equipe au festival Court Toujours

 

Répondre à cet article
Articles de cette rubrique
  1. Ernest et Célestine
    4 novembre 2012

  2. Bovines
    27 octobre 2012

  3. Delicatessen
    27 octobre 2012

  4. Estomago
    27 octobre 2012

  5. Tampopo
    27 octobre 2012

  6. Le festin de Babette
    6 novembre 2012

  7. La folle ingénue
    28 octobre 2012

  8. Tempête de boulettes géantes
    4 novembre 2012

  9. Les mets, le vin et la médaille
    4 novembre 2012

  10. L’âme des chefs, Corse
    4 novembre 2012

  11. Luc Moullet en trois actes
    4 novembre 2012

  12. Après la bataille
    5 octobre 2012

  13. La parade
    5 octobre 2012

  14. L’attentat
    4 novembre 2012

  15. Héritage
    4 novembre 2012

  16. Wadjda
    4 novembre 2012

  17. Un jour de Chance
    4 novembre 2012

  18. Piazza fontana
    4 novembre 2012

  19. Les chevaux de Dieu
    4 novembre 2012

  20. Tu honoreras ta mère et ta mère
    4 novembre 2012

  21. Trois mondes
    4 novembre 2012

  22. Le Repenti
    4 novembre 2012

  23. Je ne suis pas mort
    4 novembre 2012

  24. Les Voisins de Dieu
    4 novembre 2012

  25. Chabrol, Pollet, Moullet...
    5 novembre 2012

  26. Paris vu par…
    4 novembre 2012

  27. Courts toujours
    4 novembre 2012

  28. Claude Duty, le roi du court métrage
    4 novembre 2012

  29. Trips Jean-André Bertozzi
    4 novembre 2012

  30. Les courts métrages des classes cinéma
    4 novembre 2012

  31. COUPEZ !
    4 novembre 2012

  32. Ghjuvà est mort
    4 novembre 2012

  33. Les mets, le vin et la médaille
    4 novembre 2012

  34. Javier Cercas, le virtuose de l’instant…
    4 novembre 2012

  35. Le jury 2012
    4 octobre 2012

  36. Jerry Monmessin, chef du Pirate
    5 août 2012

  37. Rio, Sex, Comedy
    5 octobre 2012

  38. Le Jury jeune CCAS
    12 septembre 2012

  39. REIKO KRUK, LA MAGICIENNE DE LA MÉTAMORPHOSE
    13 octobre 2012

  40. Michel Ferry
    9 octobre 2012

  41. Paul Alessandrini
    8 août 2012

  42. Samedi 24 novembre, dernier jour du festival
    24 novembre 2012

  43. Anne Marie Cambon, Prix Ulysse du premier roman
    16 octobre 2012

  44. Le palmares du festival Arte Mare 2012
    25 novembre 2012

  45. Trente ans !
    28 novembre 2012

  46. Nabil Ayouch à Bastia
    5 décembre 2012

  47. Anaïs Carpita
    4 novembre 2012

  48. 2012 : Arte Mare se met à table !
    6 novembre 2012