Brèves
Le nouveau site du festival
mardi 21 mars

http://www.arte-mare.corsica

Vite ! Visitez le nouveau site du festival, plus rock and roll !

 
Dîners étoilés
samedi 1er octobre

Les rendez-vous gastronomiques d’Arte Mare (19h30, 20h30) Amuse-bouche, plat, dessert, verre de vin 30€.

Réservations au 06 76 31 93 69

ou en cas de nécessité

04 95 58 85 50

arte.mare@wanadoo.fr

 
Twitter
lundi 28 septembre
L’actualité du Festival Arte Mare c’est aussi via notre compte Twitter @ArteMare
 
Facebook
dimanche 13 septembre
Découvrez en avant-première la programmation du festival sur la page Facebook Arte Mare récompense cinéma/tv
 
Arte Mare remercie ses partenaires
samedi 2 novembre

Ville de Bastia

Collectivité Territoriale de Corse

Conseil Général de la Haute Corse

Agence du Tourisme de la Corse

Outil Culturel et Technique de la CTC

Office du Tourisme de Bastia et de son agglomération, la CAB

AIR FRANCE

CCAS

Caisse des Dépôts et Consignations

AIR CORSICA

France 3 Corse Via Stella

France Bleu Frequenza Mora

La médiathèque de Castagniccia Mare Monti

Arte France

L’ODARC

Agence Negroni Bastia

Communauté de commune des Cinque Pieve

Communauté de commune du Cap Corse

Communauté de commune du Nebbiu

Communauté de commune de la Conca d’Or

Communauté de commune du Sud Corse

Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien

CDC

CCI de Bastia

CCAS-CMCAS de Corse

MGEN

Negroni voyages

Caisse des Dépôts et Consignations

OSCARO.COM

LA SOCIETE GENERALE

Centre culturel L’Alb’Oru

Le Théâtre municipal de Bastia

Les bibliothèques municipales de Bastia et la bibliothèque patrimoniale

France 3 Corse Via Stella

France Bleu Frequenza Mora

La médiathèque de Castagniccia Mare Monti

Arte France

Corse Matin

Corse net infos

Demeures Corses

Cuisinella

Les bibliothèques municipales de Bastia et la bibliothèque patrimoniale

L’IRA de Bastia

L’ODARC

Géant Casino

Leroy Merlin

Mercedes-Benz

Gloria Maris-Aquadea

Librairie Album

Union des commerçants

Aéroport de bastia

Consulat du Maroc

Ava Basta

MC4 Distribution

Decipro

Le clos Lucciardi

La route des sens/Stada di i sensu

Best Western Corsica Hôtel Bastia

SOCODIP

Les Vignerons Corsicans

Fromagerie Pierucci

Zilia

Brasserie Pietra - Corsica Cola

L’Atelier de la Noisette

Charcuterie Fontana

La Grappe Joyeuse

Cinémathèque de Corse

Crédit Agricole de la Corse

Corsica Gastronomia

Fromagerie A Filetta

Fromagerie Pierucci

Conserverie de Casatorra

Sica de la Casinca

Sica Sedarc Bellu Sole, Pruneaux de Corse

Boulangerie-Pâtisserie A Finetta (Biguglia)

Voir Festival nos partenaires

 
Ramón CHAO
samedi 14 avril 2012

Lundi 23 avril • 18h15 IRA

Tous à Valparaiso ! Rencontre avec Ramon Chao (en partenariat avec la Librairie Les deux mondes)

Ramón Chao (né en 1935 à Vilalba- Galice) est un journaliste et écrivain galicien, émigré en France en 1956. Il fut rédacteur en chef du service Amérique latine de Radio France internationale. Collaborateur du Monde et du Monde diplomatique, dans lequel il publie principalement des critiques littéraires. Père d’Antoine et de Manu Chao dont il retrace les pérégrinations artistiques dans le livre intitulé Le train de glace et de feu. Il est également l’auteur de plusieurs ouvrages évoquant sa région natale, principalement des fictions (Prisciliano de Compostela, Desde mi Otero...).

Parallèlement à ses œuvres littéraires, Ramón Chao a aussi publié plusieurs essais sur différentes thématiques : une biographie de Georges Brassens, un guide sur Paris, plusieurs ouvrages sur la littérature latino-américaine (un essai sur Juan Carlos Onetti : Un posible Onetti ; un interview d’Alejo Carpentier : Conversaciones con Alejo Carpentier), un manuel de politique espagnole (Après Franco, l’Espagne), le récit du voyage en Colombie de la Mano Negra (Un train de glace et de feu), un dictionnaire socio-politique sur la mondialisation (Abécédaire partiel et partial de la mondialisation, en collaboration avec Ignacio Ramonet et Wozniak pour les illustrations), un essai sur Che Guevara (Las andaduras del Che), etc.

En 1984, il crée le Prix Juan Rulfo qui récompense chaque année une nouvelle littéraire en langue espagnole.

Quatrième de couverture

C’est à la fin de l’été 1939 que deux mille cinq cents hommes, femmes, enfants et vieillards, pour la plupart communistes, tristes vaincus de la nouvelle Espagne franquiste et proscrits de l’histoire, embarquent à Bordeaux sur un improbable bateau. Il a pour nom Winnipeg. Pour armateur, Pablo Neruda. Pour destination, Valparaíso.

À bord, Luis Gontán, alias Kilowatt, électricien – comme son père avant lui – dans un petit village de Galice, a vu sa vie bouleversée par la guerre d’Espagne en 1937. De témoin, il en est devenu acteur. Bien malgré lui d’ailleurs, quand, par erreur, au cours d’une existence débridée, faite de tromperies et d’enchevêtrements amoureux, il est pris pour Foucellas, le redoutable guérillero galicien, anarchiste et antifranquiste. Une méprise qui l’a conduit à endosser bien d’autres vies. Mais c’est en dérobant son portefeuille à un brigadiste mort qu’il trouve la clef de son destin : une carte d’adhérent au PC, le sésame grâce auquel il gravira la passerelle du Winnipeg en quête d’une raison d’espérer et d’une vie nouvelle au Chili …  

 

Répondre à cet article