Brèves
Le nouveau site du festival
mardi 21 mars

http://www.arte-mare.corsica

Vite ! Visitez le nouveau site du festival, plus rock and roll !

 
Dîners étoilés
samedi 1er octobre

Les rendez-vous gastronomiques d’Arte Mare (19h30, 20h30) Amuse-bouche, plat, dessert, verre de vin 30€.

Réservations au 06 76 31 93 69

ou en cas de nécessité

04 95 58 85 50

arte.mare@wanadoo.fr

 
Twitter
lundi 28 septembre
L’actualité du Festival Arte Mare c’est aussi via notre compte Twitter @ArteMare
 
Facebook
dimanche 13 septembre
Découvrez en avant-première la programmation du festival sur la page Facebook Arte Mare récompense cinéma/tv
 
Arte Mare remercie ses partenaires
samedi 2 novembre

Ville de Bastia

Collectivité Territoriale de Corse

Conseil Général de la Haute Corse

Agence du Tourisme de la Corse

Outil Culturel et Technique de la CTC

Office du Tourisme de Bastia et de son agglomération, la CAB

AIR FRANCE

CCAS

Caisse des Dépôts et Consignations

AIR CORSICA

France 3 Corse Via Stella

France Bleu Frequenza Mora

La médiathèque de Castagniccia Mare Monti

Arte France

L’ODARC

Agence Negroni Bastia

Communauté de commune des Cinque Pieve

Communauté de commune du Cap Corse

Communauté de commune du Nebbiu

Communauté de commune de la Conca d’Or

Communauté de commune du Sud Corse

Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien

CDC

CCI de Bastia

CCAS-CMCAS de Corse

MGEN

Negroni voyages

Caisse des Dépôts et Consignations

OSCARO.COM

LA SOCIETE GENERALE

Centre culturel L’Alb’Oru

Le Théâtre municipal de Bastia

Les bibliothèques municipales de Bastia et la bibliothèque patrimoniale

France 3 Corse Via Stella

France Bleu Frequenza Mora

La médiathèque de Castagniccia Mare Monti

Arte France

Corse Matin

Corse net infos

Demeures Corses

Cuisinella

Les bibliothèques municipales de Bastia et la bibliothèque patrimoniale

L’IRA de Bastia

L’ODARC

Géant Casino

Leroy Merlin

Mercedes-Benz

Gloria Maris-Aquadea

Librairie Album

Union des commerçants

Aéroport de bastia

Consulat du Maroc

Ava Basta

MC4 Distribution

Decipro

Le clos Lucciardi

La route des sens/Stada di i sensu

Best Western Corsica Hôtel Bastia

SOCODIP

Les Vignerons Corsicans

Fromagerie Pierucci

Zilia

Brasserie Pietra - Corsica Cola

L’Atelier de la Noisette

Charcuterie Fontana

La Grappe Joyeuse

Cinémathèque de Corse

Crédit Agricole de la Corse

Corsica Gastronomia

Fromagerie A Filetta

Fromagerie Pierucci

Conserverie de Casatorra

Sica de la Casinca

Sica Sedarc Bellu Sole, Pruneaux de Corse

Boulangerie-Pâtisserie A Finetta (Biguglia)

Voir Festival nos partenaires

 
GUIDE HISTORIQUE D’AUSCHWITZ
mardi 13 mars 2012

• 16 mai à 18h Librairie Les Deux Mondes

Auschwitz, pas à pas Conférence de Jean-François Forges, Pierre-Jérôme Biscarat, Léa Eouzan (Guide historique d’Auschwitz)  

GUIDE HISTORIQUE D’AUSCHWITZ

Coédité par les éditions Autrement et le ministère de la Défense et des anciens combattants (SGA/DMPA), le "Guide historique d’Auschwitz" est le premier ouvrage en français publié sur le camp d’Auschwitz. À partir des séminaires de formations organisés chaque année depuis 2005 en Pologne, Jean-François Forges et Pierre-Jérôme Biscarat proposent un livre d’histoire et un guide pratique pour faciliter la visite du camp d’Auschwitz et appréhender l’histoire et la mémoire des lieux. En parcourant les différents sites à visiter, en suggérant des itinéraires et en revenant sur les traces de la vie juive à Cracovie, ce livre veut transmettre un certain savoir qui permet de mieux comprendre ce que l’on voit si l’on va à Auschwitz ou si on en regarde des images. Seule une histoire rigoureuse, factuelle et chronologique, peut assurer la pérennité de la mémoire et accompagner, dans l’avenir, l’humanité irremplaçable des récits des survivants.

C’est un ouvrage qui peut susciter quelques interrogations parce que, effectivement, ce livre est véritablement conçu comme un guide « touristique », richement illustré avec des itinéraires qui peuvent être ajustés en fonction du temps dont disposent les visiteurs. Toutefois, au-delà de cette présentation qui peut dans une certaine mesure surprendre et peut-être choquer, c’est d’abord et avant tout un livre d’histoire extrêmement précis sur la Shoah.

D’ailleurs, dès l’introduction de Piotr Cywinsk, le directeur du musée d’État d’Auschwitz, le lecteur est prévenu : il s’agit de préserver une mémoire dès lors qu’il ne restera plus avec la disparition physique des survivants que les archives et surtout un site. L’ensemble complet des installations d’Auschwitz auquel on associe Birkenau représente 192 ha. Les auteurs de l’ouvrage font preuve de beaucoup de précision et soulignent lors de la présentation des différents sites ce qui a été conservé dans l’état originel et ce qui a pu être reconstruit peu de temps après la guerre, notamment certains blocs crématoires. La structure de l’ouvrage est véritablement celle d’un guide touristique ; à chaque témoignage, on indique aux visiteurs les directions à prendre et ce qui doit retenir l’attention. Une mention spéciale est apportée à ces photos de Léa Eouzan, qui peuvent surprendre. Alors que les images que l’on a d’Auschwitz sont en noir et blanc, la photographe a choisi la couleur qui « banalise » ces lieux de mort.

Les camps de concentration d’Auschwitz I, Birkenau, Monowitz et leurs kommandos ainsi que le centre d’extermination de Birkenau sont des faits historiques connus. Au delà du centre d’extermination pour les Juifs, les nazis souhaitaient édifier à Auschwitz une cité idéale nationale-socialiste avec une administration, des infrastructures, des exploitations minières et agricoles.

Certains de ces sites disparaissent avec le travail du temps et le développement humain et économique polonais, d’autres sont restaurés, reconstruits, marqués par des monuments et des musées. En parcourant les lieux, en suggérant des itinéraires et, en dernière partie, en revenant sur les traces juives de Cracovie, ce livre voudrait transmettre un certain savoir qui puisse permettre de mieux comprendre ce qu’on voit si on va à Auschwitz ou si on en regarde seulement des images.

LES AUTEURS JEAN-FRANÇOIS FORGES est professeur d’histoire. Membre de la commission « Pédagogie et formation » du Mémorial de la Shoah et du conseil scientifique de la Maison d’Izieu (Ain), il collabore aux activités pédagogiques pour la formation des professeurs et intervient régulièrement sur les problèmes de la transmission de la mémoire et de l’histoire des régimes concentrationnaires. 


PIERRE-JEROME BISCARAT est membre du service pédagogique de la Maison d’Izieu et du conseil scientifique du Mémorial de Caen. 


LEA EOUZAN est diplômée de l’Ecole nationale supérieure de la photographie d’Arles. Elle a réalisé un reportage photographique spécialement pour ce guide. Sa démarche de photographe ne se pose pas en tant que travail d’archives mémorielles et historiques des camps, mais sur leurs mises en spectacle aujourd’hui. De ce constat émerge la question de la mémoire, de sa gestion.

 

Répondre à cet article